Régions de montagne : 
 protéger, mais aussi utiliser 

Les organisations suivantes soutiennent cette pétition

hotelleriesuisse - Swiss Hotel Association

L’économie suisse du tourisme, en particulier dans les régions de montagne, dépend de paysages attrayants et diversifiés ainsi que d’une biodiversité intacte. Mais il est à noter également que le tourisme apporte à ces régions une part substantielle de la valeur ajoutée et qu’il donne d’importantes impulsions au développement de l’économie régionale. Il convient donc d’aborder le thème de la protection de la nature avec bon sens, afin de concilier la stratégie de vie avec les intérêts économiques de la population locale. Ce n’est qu’ainsi que l’on peut créer une situation gagnant-gagnant pour la population et pour nos hôtes.

Groupement suisse pour les régions de montagne

Les régions de montagne ont besoin d’emplois attrayants

Les paysages uniques des Alpes et du Jura sont une marque distinctive du visage et de l’identité de la Suisse, mais à elle seule, la beauté ne fait pas vivre une région. Plutôt que sans cesse de nouvelles mesures de protection, la population de montagne a besoin d’emplois attrayants ainsi que d’infrastructures et de services bien développés, comme par exemple des réseaux à large bande et des services postaux. C’est pourquoi le Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB) soutient la pétition. Il exprime ainsi sa volonté de défendre une vision d’avenir pour les régions de montagne qui ouvre de réelles perspectives à la population locale. Une telle approche profitera forcément aussi aux sites, qui continueront d’être entretenus.

Société Suisse des Entrepreneurs

Trop de protection nuit

La Société Suisse des Entrepreneurs soutient la pétition en raison de sa conviction que la beauté de nos paysages de montagne ne pourra être préservée que si la population locale y trouve des sources de revenus. L’activité du bâtiment en fait partie. Une politique des espaces protégés et du paysage unilatérale, axée uniquement sur la protection, prive à long terme l'artisanat et l'industrie de ses moyens, fait disparaître les écoles et, finalement, la vie des villages de montagne. C’est ce que la pétition veut empêcher et c’est pourquoi nous la soutenons. Parce que trop de protection nuit.

Association Suisse des Guides de Montagne

L’ASGM soutient la pétition parce que les montagnes sont l’espace de vie et de travail des guides de montagne. Ils ont un immense intérêt à préserver une nature intacte, comme cadre d’exercice de leur activité. Les guides de montagne transmettent leurs connaissances à la fois aux clients qu’ils conduisent et aux jeunes dans le cadre de cours. En plus d’attirer l’attention sur la nature, ils montrent aux alpinistes comment se comporter pour la respecter. Une perception erronée de la protection est un obstacle à leur travail. L’Association Suisse des Guides de Montagne s'engage en faveur d’une nouvelle définition des priorités dans la gestion des précieux paysages, au profit de la sauvegarde de la compétitivité des populations de montagne.

Union suisse des arts et métiers

L’Union suisse des arts et métiers usam, la plus grande organisation faîtière de l'économie suisse, soutient la pétition parce qu’elle est d’avis, sous l’angle de l’activité productive et de la politique nationale, que la population de montagne a tout autant droit au développement économique que la population urbaine et qu’elle a besoin de perspectives d’avenir. A défaut, l’on risque une division de notre pays en une Suisse A économiquement dynamique, dans les régions de plaine, et une Suisse B enclavée dans les réserves naturelles pour les régions rurales et de montagne. Il ne s’agit pas seulement de protéger les paysages, mais aussi, dans le sens du développement durable, de permettre leur utilisation.

Fédération suisse du tourisme

La Fédération suisse du tourisme FST, organisation faîtière nationale en matière de politique touristique, considère que le tourisme est un employeur essentiel et un secteur d’activités important pour de nombreuses zones de montagne. En ce sens, les zones de montagne doivent pouvoir conduire leur développement économique, écologique et social – autrement dit durable. C’est pourquoi nous soutenons la pétition de l’Association Suisse des Guides de Montagne: «Régions de montagne: protéger, mais aussi utiliser».

Remontées Mécaniques Suisses

Il convient de pondérer soigneusement les intérêts entre la protection et l'utilisation. Chaque projet devrait être étudié dans une pespective globale, axée sur les solutions, sans s'arrêter sur des détails qui empêcheent d'exécuter un dessein judicieux.

Swiss Snowsport

En Suisse, la principale création de valeur prend place dans les régions urbaines. Afin que l’être humain puisse se détendre, il doit pouvoir bénéficier d’une nature intacte à laquelle il apporte tous ses soins. Toujours plus nombreuses, les restrictions touchant les régions de montagne empêchent une utilisation judicieuse de leurs ressources, obligeant les jeunes à émigrer. Swiss Snowsports, l’association des Ecoles Suisses de Ski et des professeurs de sports de neige, soutient la pétition, en vue d’encourager un développement modéré et consciencieux des régions de montagne.

L’Association romande et tessinoise des Chefs de Sécurité et Patrouilleurs

L'ACP est l’association romande et tessinoise des chefs de sécurité et patrouilleurs. Elle soutient activement la pétition en ligne "région de montage: protéger mais aussi utiliser!"

«Die Bergbevölkerung hat genauso ein Anrecht auf wirtschaftliche Entwicklung wie die Städter.»
Jean-François Rime, SVP-Nationalrat FR und Präsident sgv

Weitere Statements